1985 à 1992 : Les nouveaux terminaux : plus d'espace pour plus de passagers

  • 1992

  Passagers = 5.930.686
  Mouvements = 135.743

  • 1985 à 1987 : construction d'un nouveau terminal, le T2
  • 1988 : 5 millions de passagers
  • 1989 à 1992 : début du réaménagement du terminal existant, le T1

L'aérogare, malgré ses extensions successives, n'arrive plus à recevoir les passagers toujours plus nombreux à fréquenter l'aéroport Nice Côte d'Azur.
En effet, même si les taux de croissance ne sont plus aussi spectaculaires, ils avoisinent les 10%, ce qui, comparé à la tendance générale de 3 à 4%, reste plus qu'honorable. Le projet d'un deuxième terminal a été adopté en 1981.
L'objectif était d'y regrouper les vols d'AIR FRANCE et d'AIR INTER dont le réseau national générait 66% du trafic de l'aéroport. La maîtrise d'œuvre de cette réalisation a été confiée à Aéroports de Paris (ADP) et les travaux ont débuté en 1985.
La nouvelle aérogare a été inaugurée le 22 Mai 1987, alors qu'en 1986 l'aéroport est devenu le deuxième de France, après Paris. Elle a coûté 320 millions de francs financés à 80% par la CCI.
Cette nouvelle installation se voulait très fonctionnelle et lumineuse :
  - séparation des arrivées et des départs, cheminements simplifiés, ouverture sur l'extérieur et clarté grâce aux baies vitrées, à la verrière sur le toit…
Le passager aérien, souvent un peu anxieux avant un vol, devait pouvoir oublier toutes ses appréhensions. Ce choix architectural a donné naissance à un hall de départs de 4.500 m2 sans un seul pilier. Dans la même idée, les 3 passerelles qui équipent le terminal sont vitrées permettant ainsi aux passagers de goûter, dès leur arrivée, aux plaisirs de la Côte d'Azur.
Déjà étaient planifiées les extensions à venir. Ainsi, l'aérogare telle qu'elle avait été pensée, prévoyait la possibilité de deux agrandissements, la livraison d'un de ces modules étant prévue pour Juin 2002.
  - A titre anecdotique, si vous avez l'occasion d'aller sur l'île de HAINAN (République Populaire de Chine) vous pourrez voir la copie conforme du terminal 2 de l'aéroport de Nice.

terminal
  • A partir de 1990 il est devenu pressant de réaménager le terminal 1 qui n'était plus adapté aux besoins du trafic, aussi bien du point de vue de la surface que de la qualité.

 - Le premier changement concerne la réalisation d'une toiture, œuvre de la société EIFFEL, sur le terminal existant, et ce sans interrompre l'exploitation de l'aérogare.

- Dans un deuxième temps un redéfinition intégrale des installations intérieures a été opérée. En particulier 6 passerelles ont été mises en place, des salons club offerts au passagers, des zones d'enregistrement et d'embarquement plus vastes. Au total la capacité théorique est passée de 3,5 millions à 5 millions de passagers. Le chantier s'est poursuivi jusqu'en 1999.

  • Enfin, en Novembre 1991, une gare de fret répondant aux exigences modernes offre aux professionnels une capacité de traitement de 30.000 tonnes.

 
 

  • Concernant l'activité des compagnies aériennes, la ligne Nice - Paris est la première radiale française à être ouverte à la concurrence en 1991. AIR FRANCE et AIR INTER doivent alors composer avec la compagnie AIR LIBERTE- MINERVE. Cette compagnie proposait à ses débuts 3 vols quotidiens contre plus de 20 pour les compagnies nationales.