Mise en œuvre Airport Operations Center

Publié le 03/12/2020 à 12:13

Avec la mise en œuvre de son Airport Operations Center, Nice Côte d’Azur pilote en temps réel sa performance globale

Intégrant en un seul lieu toutes les fonctions liées aux opérations aéroportuaires - gestion des flux passagers, bagages, avions aux postes de stationnement – et à la maintenance technique des équipements, cette superstructure ultramoderne, promue par Eurocontrol, positionne Nice Côte d’Azur parmi les aéroports européens les plus avancés en matière de pilotage des opérations aéroportuaires par la performance globale permettant aussi de participer à la fluidification du trafic aérien. A terme, l’APOC (Airport Operations Center) de l’aéroport intégrera en son sein également toutes les fonctions liées à la gestion des accès à l’aéroport, la sécurité et la sûreté.

APOC

L’APOC (Airport Operations Center) est le mode de gestion collaboratif des opérations aéroportuaires le plus efficace et le plus moderne, permettant tout à la fois d’optimiser les ressources et d’accompagner les évolutions du trafic aérien, mais aussi de prendre en compte la totalité des paramètres qui peuvent perturber le trafic de la plateforme aéroportuaire. Véritable poste de contrôle géant, il permet, en temps réel, d’échanger les informations, définir les solutions les plus pertinentes, engager leur mise en œuvre et vérifier leurs effets sur l’ensemble des terminaux, des pistes et des abords de l’aéroport. Pour les passagers, cette coordination étroite représente d’une part une garantie supplémentaire de fluidité de leur parcours depuis leur arrivée sur la zone aéroportuaire, de l’enregistrement à l’embarquement en passant par la dépose-bagage ou les contrôles de sécurité, et d’autre part une plus grande ponctualité de leur vol. Cette garantie est aussi importante pour s’assurer de l’accueil des clients depuis l’atterrissage de l’avion jusqu’à leur sortie de la zone aéroportuaire.

Concrètement, ce centre de supervision centralise la gestion des différentes ressources de l’aéroport, telles que les postes avion, les passerelles d’embarquement, les bornes d’enregistrement, les tapis bagages ou les bornes d’entrées/sorties des parkings. Il s’assure également de l’optimisation des flux de passagers sur tout leur parcours. Aux abords des terminaux, tout d’abord, pour faciliter la fluidité des voiries ou prévenir la saturation des parkings. Au sein des terminaux, par ailleurs, pour éviter qu’un engorgement se crée à l’un des points de passage des voyageurs, notamment les postes de contrôle, ou qu’une trop forte concentration de personnes en un même lieu ne contrevienne au respect des gestes barrière.

Au moindre signal de défaillance d’un équipement (ascenseur, porte, escalator, barrière parking,…), une équipe peut intervenir dans un temps réduit pour y remédier. En cas de situation dégradée, par un épisode météorologique par exemple, une chaîne de décision et de commandement raccourcie facilite un retour accéléré à une situation normale.

La mise en œuvre de l’APOC a nécessité la création d’un espace unique, de 500m2, ultra-moderne et équipé de plusieurs dizaines d’écrans de contrôle, la formation de ses membres et la création du poste d’Airport Duty Manager. L’ADM, à la manière d’un super chef d’orchestre, conduit les opérations et prend les décisions en temps réel grâce à l’hyperviseur, un système informatique inédit permettant la gestion en temps réel de toutes les opérations en communication constante avec les partenaires, compagnies, assistants en escale ou forces de l’ordre. Créé sous l’impulsion d’Eurocontrol, prolongeant les bénéfices déjà tangibles du A-CDM mis en œuvre cet automne, l’APOC, également cofinancé par l’Union Européenne, positionne Nice Côte d’Azur au cœur du ciel européen et participe de sa fluidité.

« Après avoir approfondi notre intégration au sein du ciel européen avec la mise en œuvre de notre A-CDM en octobre, nous sommes désormais pleinement équipés pour accompagner la reprise du trafic en présentant à nos partenaires comme à nos passagers les meilleures garanties en matière de gestion de nos opérations. Les gains attendus vont d’une ponctualité renforcée à une plus grande fluidité du parcours passagers avec, en fil rouge, une sécurité, notamment sanitaire, renforcée », se félicite Franck Goldnadel, président du directoire des Aéroports de la Côte d’Azur.