L'aéroport Nice Côte d’Azur labellisé “A-CDM” par EUROCONTROL

Publié le 15/09/2020 à 10:14

pour un fonctionnement plus performant de ses opérations

Le 11 septembre 2020, EUROCONTROL a délivré le label A-CDM à l’aéroport Nice-Côte d’Azur qui rejoint ainsi les 28 grands aéroports européens déjà labellisés, répondant aux critères d’EUROCONTROL pour optimiser le ciel européen.

Grâce au concept Airport-Collaborative Decision Making (A-CDM) développé par EUROCONTROL, tous les partenaires de l'aéroport Nice-Côte d’Azur (le service de la navigation aérienne Sud-Est (SNA/SE), les compagnies aériennes, les sociétés d’assistance en escale et l’exploitant Aéroports de Côte d’Azur) disposent désormais d’outils communs et partagent en temps réel les données nécessaires à une coordination optimisée et à une prise de décisions opérationnelles renforcée. L’A-CDM répond aux exigences d’un service de la plus haute qualité, tant en situation normale qu’en cas de situation dégradée, par les aléas météorologiques notamment.

Les outils informatiques et les méthodes de travail mises en place avec le CDM permettent aux contrôleurs aériens de la plateforme de gérer le trafic sur l’aéroport en parfaite synchronisation avec l’ensemble des acteurs aéronautiques : l’aéroport Nice-Côte d’Azur, les compagnies aériennes et les assistants en escale. Ainsi, en toute sécurité, l’utilisation des capacités, à l’arrivée, au départ et au roulage est optimisée et permet d’améliorer les aspects environnementaux (temps de roulage diminué, pas d’attente en seuil de piste, etc.). L’optimisation du fonctionnement global des opérations de l’aéroport permet également d’améliorer la prédictibilité des charges de trafic pour les centres de contrôle adjacents, et fluidifie le trafic au profit de l’ensemble du réseau européen.

Ce projet, lancé le 25 janvier 2016, a été cofinancé par l’Union européenne, la Direction des services de la Navigation aérienne (DSNA), prestataire de services de navigation aérienne au sein de la Direction générale de l’Aviation civile (DGAC), et l’aéroport Nice-Côte d’Azur. Cette labellisation clôt plusieurs années de travail, qui ont connu de nombreux défis techniques à relever. C’est dire la fierté des acteurs opérationnels de disposer d’outils très performants.

« En tant que deuxième plateforme aéroportuaire et aéroport le moins émissif de France, notre engagement constant pour fluidifier l’exploitation quotidienne de l’aéroport tout en réduisant au maximum notre impact environnemental se concrétise dans l’A-CDM qui vient nous positionner au cœur du transport aérien de demain, un transport qui doit allier performance économique et écologique », se félicite Dominique Thillaud, président du directoire des Aéroports de la Côte d’Azur.

Maurice Georges, directeur des services de la Navigation aérienne, félicite toutes les personnes impliquées dans ce succès. « Il s’agit d’une étape importante pour une exploitation optimisée, en toute sécurité, de l’aéroport Nice-Côte d’Azur. Grâce au CDM, les avions réduiront leur consommation de kérosène, amélioreront leurs temps de roulage et minimiseront le bruit sur la plateforme grâce à une mise en route des moteurs le plus tard possible lors du départ. »