L’aéroport dévoile son plan sanitaire en prévision de la reprise du trafic aérien

Publié le 13/05/2020 à 10:37 • Mis à jour le 13/05/2020 à 11:28

La deuxième plateforme aéroportuaire de France a mis en œuvre une large palette d’actions pour renforcer la qualité sanitaire de ses terminaux et des opérations s’y déroulant, avec comme priorité la sécurité de ses passagers et de ses personnels. Au cœur de son dispositif, un robot unique émettant une lumière ultra-violette éliminant les virus en suspension dans l’air ou sur les surfaces.

Garant d’une mission de service public ininterrompue depuis le 16 mars et soucieux de la meilleure qualité de service, notamment sanitaire, l’aéroport Nice Côte d’Azur prépare activement la progressive reprise du trafic aérien. L’ensemble des mesures et outils déployés dans ses infrastructures répond aux recommandations des diverses autorités de santé (Haut Conseil de Santé Publique, ministère de la Santé) et s’inscrit dans le cadre des travaux menés avec les organisations sectorielles (ACI Europe, UAF).

« Notre priorité a été de déterminer, dans une analyse mondiale des possibilités, les « best practices » pour offrir à nos passagers, à nos collaborateurs et à l’ensemble des personnes travaillant dans nos infrastructures des conditions d’hygiène optimale », résume Dominique Thillaud, président du directoire des Aéroports de la Côte d’Azur.

Robot

 C'est ainsi que le Groupe s’équipe d’un robot autonome émettant une lumière UV virucide. Testé le 28 avril et le 7 mai avec succès dans l’aéroport, il permet d’administrer un traitement choc, éliminant quasiment 100% des bactéries et virus présents dans l’air ou sur les surfaces traitées. Son emploi est un préalable à la remise en service du terminal et précède les nécessaires opérations, régulières, de nettoyage et de désinfection dont il optimise les effets bénéfiques.

Nettoyage, désinfection et ventilation

En effet, cet équipement à la technologie de pointe trouve sa place dans un large dispositif.

Désinfectant mains

Des agents de désinfection seront déployés, en renfort des habituelles équipes de nettoyage. Vêtus de tenues spécifiques au traitement du virus, comme on en rencontre en milieu hospitalier, ils auront à leur disposition des désinfectants de surface à spectre virucide, déjà utilisés depuis l’apparition du Covid-19.
Sur l’ensemble du parcours passagers, des bornes de distribution automatique de gel hydroalcoolique ont été installées, à proximité des bornes libre-service pour l’enregistrement des voyageurs ou de leurs bagages, des postes d’inspection filtrage… Ce service complète le rehaussement des mesures d’hygiène dans l’ensemble des blocs sanitaires, désormais dotés de purificateurs d’air et de surface. Le principe repose sur une technologie unique et brevetée : rayonnement UV purifiant ne représentant aucun risque pour la santé. Le fonctionnement en continu du dispositif permettra de garantir des espaces assainis de façon permanente.

De la même manière, le réseau de ventilation des terminaux va bénéficier d’une montée en puissance avec une filtration haute-performance de l’air intérieur. Les filtres passeront d’un modèle de type F7 à des modèles de type F9, comme ceux utilisés en milieu hospitalier, améliorant de 50% la qualité du traitement actuel. Les filtres de traitement de l’air seront remplacés deux fois plus souvent qu’auparavant, les gaines étant pour leur part désinfectées trois fois plus souvent et à l’aide d’un produit bactéricide et virucide, lui aussi utilisé en milieu hospitalier
Mesures barrières et informations passagers

Toujours dans une démarche de responsabilité, mais aussi de création des conditions de confiance sanitaire chez les passagers, les collaborateurs du Groupe et de ses partenaires, l’aéroport Nice Côte d’Azur a mis en place au cours des dernières semaines une signalétique spécifique matérialisant la distanciation sociale à respecter, aussi bien lors de l’enregistrement, de l’embarquement que de la récupération des bagages. Des parois en plexiglass ont été conçues sur mesure par les services techniques de l’aéroport pour protéger les personnels aéroportuaires tout en maintenant les relations commerciales ou d’information vis-à-vis des voyageurs.

Que ce soit sur le site internet de l’aéroport ou sur des dispositifs visuels, les différents gestes barrières à respecter sont continuellement rappelés aux personnes se trouvant aux abords ou à l’intérieur des terminaux. 

Enfin, conformément aux obligations légales applicables dans les Transports, le port du masque sera obligatoire pour les passagers qui devront se présenter avec ou pourront en faire l’acquisition au sein des terminaux. Le personnel de la Société des Aéroports de la Côte d’Azur au contact des passagers portera également un masque à compter du 11 mai et pour toute la durée qui sera fixée par le gouvernement.