Nice Côte d’Azur adhère à la Charte Covid-19 de l’EASA

Publié le 11/06/2020 à 10:44 • Mis à jour le 18/06/2020 à 17:32

et prolonge ses actions pour garantir la sécurité sanitaire des passagers.

La deuxième plateforme aéroportuaire française figure parmi les 7 premiers aéroports européens à avoir souscrit à la Charte Covid-19 rédigée par l’EASA. Les mesures de sécurité sanitaire qu’elle préconise se prolonge d’une démarche de retour d’expériences, auquel Nice Côte d’Azur participera dans la continuité des nombreuses mesures déjà mises en place au sein de ses terminaux.

Après avoir dévoilé le 7 mai son ambitieux programme de mesures sanitaires, intégrant un robot émetteur d’UVC inédit dans l’environnement aéroportuaire français, l’aéroport Nice Côte d’Azur a décidé de s’impliquer aux côtés de l’European Union Aviation Safety Agency (EASA) et de l’European Centre for Disease Prevention and Control (ECDC) en signant leur Charte Covid-19.

En figurant parmi les pionniers de cette démarche, qui regroupe 10 opérateurs du secteur dont 7 aéroports (AENA, Athens International Airport S.A., Brussels Airport Company, Fraport AG, S.E.A. Aeroporti di Milano, Aéroport Nice Côte d'Azur, Paris CDG Airport), Nice Côte d’Azur entend participer activement à un double objectif. Tout d’abord, la mise en œuvre des meilleures solutions pour garantir la sécurité sanitaire des passagers, membres d’équipage et collaborateurs de sa plateforme. Ensuite, contribuer à une nouvelle définition des standards sanitaires pour les aéroports européens.

« Au cours des dernières semaines, nous avons pris l’initiative de mettre en œuvre de nombreuses mesures visant à garantir la sécurité sanitaire des personnes se trouvant dans nos terminaux, que ce soit dans une logique de distanciation sociale, de désinfection des surfaces, avec par exemple le recours à un robot émetteur d’UVC, ou de traitement de l’air ambiant. Mais il est important pour nous d’intégrer un programme européen pour tirer parti des retours d’expérience et mesurer les effets psychologiques de ces dispositions sur les passagers. Nous sommes en effet convaincu que la confiance et la sérénité sont des facteurs déterminant pour la reprise du trafic aérien », explique Isabelle Baumelle, directrice des Opérations et Développement Compagnies à l’aéroport Nice Côte d’Azur.