1er Forum des Métiers de l’Aérien

Publié le 17/02/2012 à 16:49 • Mis à jour le 17/02/2012 à 16:55

COMMUNIQUE DE PRESSE

Emis : le 17 février 2012

Forum des métiers de l'aérien
1er Forum des Métiers de l’Aérien à l’Aéroport Nice Côte d’Azur : visiteurs, participants et organisateurs louent unanimement l’intérêt de cette première édition

650 collégiens et lycéens azuréens d’un côté et une centaine de professionnels du transport aérien de l’autre : organisé les 16 et 17 février par Aéroports de la Côte d’Azur, avec le soutien de l’Académie de Nice et de nombreux partenaires, le premier Forum des Métiers de l’Aérien a rencontré un vif succès. La magie de l’aviation a fonctionné pleinement ! Les jeunes visiteurs ont fait preuve d’un grand sérieux, multipliant les rencontres avec les représentants de la trentaine d’entreprises et d’organismes* présents sur les stands, qui ont partagé bien volontiers leur expérience. Les adolescents ont également fortement apprécié les vols des drones de Drone Events et My Bionic Bird, les démonstrations des équipes cynophiles de la Gendarmerie des Transports Aériens, des Douanes et de la Police aux Frontières, ou encore les simulateurs de vol de l’association Les Ailes Virtuelles.

De vraies découvertes

A l’issue de leur visite, la grande majorité des élèves confiaient ainsi leur étonnement quant à la diversité des métiers présentés. A l’image d’Alison et Yvanna, collégiennes de Vallauris : « Nous avons pu discuter avec plusieurs personnes. Les Douanes ou la Gendarmerie nous ont beaucoup plu. Il y a de l’action. La météo aussi, ça a l’air sympa. Maintenant, il faut savoir s’il y a vraiment des débouchés à la fin des études. Parce qu’aujourd’hui, ça compte beaucoup. »

Même son de cloche chez les professeurs. Venus du Lycée Audiberti (Antibes), Chantal Guerrero et Philippe Pellegrino avouaient ainsi leur satisfaction. « Nous pensions connaître le secteur puisque notre établissement propose aux élèves de première et terminale une option très proche du thème d’aujourd’hui : le BIA, le Brevet d’Initiation à l’Aéronautique. Et pourtant, nous avons découvert ce matin de nombreux métiers qui, pour beaucoup, pourraient concerner nos élèves. C’est important car, pour les parents comme pour les élèves, le professeur reste encore un interlocuteur privilégié à l’heure de décider de l’orientation. Nous avons découvert aujourd’hui de nouvelles pistes à explorer. »

Un intérêt des enseignants dont se félicitait Danielle Canet, directrice d’AirEmploi, le principal organisme français d’information et d’orientation sur les métiers du transport aérien et de l’aéronautique. « Les élèves, comme leurs professeurs, réduisent trop souvent les métiers de l’aérien aux pilotes et hôtesses de l’air. Or, l’exploitation et l’entretien d’un aéronef réclament bien d’autres compétences. Et ce sont, le plus souvent, des métiers d’avenir. Il ne faut pas, en effet, se fier à ce que l’on entend aux actualités sur telle ou telle compagnie.

Forum des métiers de l'aérien 2012

Le secteur de l’aérien reste porteur en matière d’emploi, soutenu tant par les besoins des compagnies que par ceux des aéroports qui, en France, continuent de se développer. Et le secteur est très bien organisé avec des formations variées, pour tous les niveaux scolaires, qui favorisent l’accès à la vie professionnelle, via, notamment, des contrats en alternance. Cette formule rencontre dans l’aéronautique comme ailleurs un succès grandissant. »

Nul doute que les métiers sont très variés. A l’Aéroport Nice Côte d’Azur on trouve par exemple tout aussi bien des agents et techniciens de maintenance que des ingénieurs techniques, des agents de piste, des agents d’accueil et d’information, des cadres
d’exploitation…

Un secteur créateur d’emplois :

La mobilisation des professionnels du transport aérien, les conférences “métiers et carrières” d’AirEmploi ou encore les fiches métiers de l’Onisep auront-elles suscité des vocations ? On peut l’imaginer. En tout cas, c’était le voeu des entreprises et administrations partenaires de l’opération qui, toutes, reconnaissaient le besoin, pour ne pas dire l’urgence, de sensibiliser la jeune génération aux opportunités offertes par le transport aérien. Car, et c’est sans doute là le principal enseignement de ce premier Forum des Métiers, les professions de l’aérien ont de l’avenir !

A l’heure où l’économie mondiale traverse des turbulences, le transport aérien s’impose comme une valeur sûre pour la jeunesse. Avec un trafic qui continue de progresser contre vents et marées (+ 7% au niveau national, +8,5% pour l’Aéroport Nice Côte d’Azur), le secteur est actuellement l’un des rares à créer de l’emploi. Au point que, pour certaines fonctions, on manque désormais de main d’oeuvre. « Les métiers de la piste ou ceux du fret peinent parfois à trouver preneurs, constatait Chiraz Bes de Berc de la société MAP. Or, les postes à pourvoir sont nombreux, riches d’opportunités et, surtout, très accessibles. On peut intégrer en effet ces filières sans qualification particulière, dès 18 ans, via un premier emploi en CDD, un contrat de professionnalisation comme notre société le pratique beaucoup, ou bien encore une formation qualifiante dans un institut spécialisé. Ce sont des cycles assez courts, de trois mois maximum, qui, le plus souvent, débouchent rapidement sur un emploi. »

Gageons que le message sera bien passé et que la relève est en marche. Hervé de Place, Président du Directoire d’Aéroports de la Côte d’Azur, n’en doute pas lui qui, au moment de conclure cette première édition, ne cachait pas sa grande satisfaction : « Nous avons souhaité organiser un événement qui permette aux jeunes de découvrir de manière concrète le monde du transport aérien et ses nombreux débouchés. Notre but était de guider et d’aider les jeunes dans leur recherche d’orientation en leur présentant les différents métiers concernés et les parcours de formation qui leur permettront d’y accéder. Je crois que l’objectif est atteint et le pari réussi. »

Organisé par Aéroports de la Côte d’Azur, en partenariat avec l’Académie de Nice et AirEmploi, le premier Forum des Métiers de l’Aérien a réuni des collaborateurs de l’Aéroport Nice Côte d’Azur et de l’Aéroport Cannes Mandelieu, et des représentants de l’Aviation Civile, Météo France, l’Armée de l’Air, la Gendarmerie des Transports Aériens, la Police aux Frontières, les Douanes, les compagnies aériennes Delta Airlines et Air Corsica, les compagnies d’hélicoptères Monacair, Héli air Monaco et Azur Hélicoptère, les sociétés MAP (assistance aéroportuaire), ICTS France (sûreté), Mathez France (fret), Private Catering et Premier Catering, GSF (nettoyage industriel), ainsi que les organismes de formation Esma, Ifaero, Skema Bachelors Aviation et Cannes Aviation.

L'Aéroport Nice Côte d'Azur est le deuxième aéroport de France avec 10,4 millions de passagers en 2011, 105 destinations directes et 59 compagnies régulières. Il est aussi le seul aéroport régional à proposer une ligne quotidienne sur New-York et Dubaï et le 1er aéroport low-cost en province, avec plus de 3,4 millions de passagers et 17 compagnies. Il accueille également une clientèle d’aviation d’affaires importante (3ème aéroport européen après Le Bourget et Genève) dans un terminal dédié. L’Aéroport Cannes-Mandelieu, 2ème aéroport français de tourisme d’affaires après Paris-Le Bourget, est la plate-forme privilégiée pour l’aviation d’affaires qui désire se baser sur la Côte d’Azur et disposer d’infrastructures adéquates pour la gestion au sol de ses appareils. Aéroports de la Côte d’Azur est une société anonyme à conseil de surveillance et directoire qui gère les Aéroports Nice Côte d'Azur et Cannes-Mandelieu.

www.nice.aeroport.fr
www.cannes.aeroport.f